Celui qui arrose sera lui-même arrosé.

La personne bienfaisante sera rassasiée, Et celui qui arrose sera lui-même arrosé.Proverbes 11:25

Instant de Méditation. chaussures
Alors qu’ils traversaient un champ agricole, un maître et un de ses élèves trouvèrent sur le bord de la route de vieilles chaussures, très abîmées. Elles appartenaient sûrement à un de ces agriculteurs qui travaillaient au milieu des champs.

L’élève dit alors à son maître : « Et si on faisait une blague à ce pauvre agriculteur. On va cacher ses chaussures pour voir sa réaction quand il ne les retrouvera plus ».

Le maître dit à son élève : « Il n’est pas sage de prendre plaisir au mal d’autrui. Tu peux toujours te faire plaisir en faisant du bien aux autres. Tu es riche me semble t-il, je te propose de déposer quelques billets de banque dans chacune des chaussures de ce pauvre agriculteur. On se mettra à l’abri des regards et on regardera de loin sa réaction quand il découvrira cet argent ».
« Très bonne idée maître », lui répond l’élève.

Il met un peu d’argent dans les chaussures et se met derrière un arbre avec son maître. Quelques minutes plus tard, l’agriculteur arrive. Il essaye d’enfiler ses chaussures quand il découvre stupéfait qu’elles contenaient de l’argent. Il regarde longuement ces billets dans ses mains pour s’assurer qu’il ne s’agissait pas d’un rêve. Ensuite, il regarde longuement autour de lui. Et ne voyant personne, il comprit que ce petit trésor lui était destiné.

C’est alors qu’il se prosterna longuement, puis les larmes aux yeux, il leva ses mains au ciel et dit à très haute voix : « Merci seigneur. Merci seigneur. Merci seigneur, Toi qui as su que ma femme était très malade, Toi qui as su que mes enfants avaient faim et qu’ils n’avaient rien à manger. Merci de m’avoir aidé. Merci d’avoir sauvé mes enfants ». Il répéta plusieurs fois ces remerciements, ses invocations et ses louanges au Tout Miséricordieux.

 » N’est ce pas mieux que ce que tu voulais faire », dit le maître.
Profondément ému par l’image que lui offrait cet agriculteur, l’élève fond en larmes. Après un long silence, il dit à son maitre : J’ai appris une leçon terrible et compris une chose essentielle que je n’oublierai jamais :  » Tu es encore plus heureux quand tu donnes que quand tu reçois« .
Le sage lui dit alors : « sache mon enfant qu’il existe plusieurs type de dons.
– Le fait de pardonner, c’est un don.
– Prier pour ton frère ou ta sœur en son absence est un don
– Donner quand tu as le pouvoir de le faire au plus démunis est un don.

Saches mon enfant que le meilleur des bonheurs est celui que tu procureras aux autres, aux pauvres, aux nécessiteux et tous les laissés pour compte.

Bonne méditation…

William THERON  « Témoin de Jésus dans les Nations »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s